71 documents
2/71 results        
Description
TitreAnalyse de la répartition spatiale des vestiges archéologiques sous ArcGIS : étude de cas : la grotte du Lazaret
SigleLazaret
ID du projet26
Description du projetLa grotte du Lazaret se trouve dans les Alpes-Maritimes sur la commune de Nice. Fouillé à partir de 1967 par H. de Lumley, il a livré 26 unités archéostratigraphiques. Ces unités contiennent de nombreuses industries lithiques, plusieurs restes d’anténéandertaliens et de très nombreux restes de petites et grandes faunes. L'étude a porté sur le niveau d'occupation 26 (UA26) sur une surface de 97 m2. Elle a permis de hiérarchiser l’occupation de l’espace selon des classes de densité. Cette classification hiérarchisée de la densité a permis d’analyser le comportement technique des hommes vis-à-vis des différentes roches qu’ils ont extraites et le mode d’occupation de l’espace du site par ces groupes préhistoriques.
Responsable du projetMHAMDI M., DAVTIAN G.
Organisation impliquéeCEPAM
People
Date de début2011
Type de projetProgramme d'équipe
LangueFrançais
Mots-clés géographieEurope, France, Alpes Maritimes, Nice, Lazaret
Dominante chronologique du projetPréhistoire
Mots-clés chronologiePaléolithique
Mots-clés objets historiquesgrotte, habitat préhistorique
Dominante disciplinaire du projetArchéologie et Préhistoire
Problématique
  • Appréhender le comportement et le mode de vie des groupes préhistoriques du Lazaret à partir de la répartition spatiale des artefacts.
Echelle de référenceSite
Description de l'organisation du système d'information
 La densité des objets archéologiques dans ces sites se calcule généralement en comptant le nombre brut d’artefacts pour chaque carré de fouilles. Ce type de représentation cartographique se confronte au problème du découpage spatial (carroyage). Le système de carroyage crée des ruptures artificielles entre les carrés ce qui présente le plan cartographique en mosaïque pour une réalité archéologique qui est bien souvent continue. Afin d’éviter les ruptures de densité entre carrés et de contourner cette difficulté méthodologique, la méthode de densité du noyau (Kernel Density Estimation "KDE") a été appliquée pour représenter la densité des artefacts du niveau archéologique 26 de la grotte.
Architecture informatiqueBureautique
Nombre d'utilisateur1 à 5
Nom des logiciels mobilisés
Données du système d’information
  • Donnée archéologique (plans de fouille, vestiges lithiques)
Catalogue de donnéesNon
Reference(s)
Etat de la fichepubliée
2/71 results        
© 2012 - Directeur du projet: Laurent Costa
Laboratoire ArcScan (Archéologies et Sciences de l'Antiquité)
Site réalisé par Gérald Foliot avec webActors - Hébergé par la TGIR HUMA-NUM

Rendu de la page en 0.011s